Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 22:26

CONSÉQUENCES DES MESURES ANNONCÉES :

LES DIFFÉRENTS ACTEURS ET PLANS D’AUSTÉRITÉ.

  • Plan de Réduction des dépenses de santé mené par l’ARS (Agence Régionale de Santé)

sous l’Autorité ministérielle (Marisol Touraine)

  • Directives de l’ANAP (Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux) confortant la politique de réduction

de l’offre de soins

  • Injonctions de la COPERMO (Comité Interministériel de Performance et de la Modernisation de l'Offre de Soins) imposant si besoin la politique du

ministère: - sera chargé, d’une part de définir la stratégie nationale en

matière d’investissement hospitalier et d’amélioration de la

performance des établissements de santé,

- d’autre part d’accompagner, en lien avec les ARS, la

transformation d’un nombre limité d’établissements

présentant de forts enjeux notamment en termes de retour à

l’équilibre financier et de portage des investissements.

Mesures annoncées :

  • 10 milliards d’euros d’économie sur le budget de la santé au plan national

dont 3 milliards pour les hôpitaux ! pour notre région, c’est 15 millions de

2015 à 2017.

  • A titre de comparaison, le plan vigipirate coûte 1 million d’euros/jour.

3,8 milliards d'euros supplémentaires seront alloués au budget de la

Défense entre 2015 et 2019

  • Suppression de 400 lits en basse Normandie !
  • Modernisation en favorisant l’ambulatoire sans mesurer les conséquences

sur le terrain …(en aval, désertification médicale, manque de soignants,

d’aide à domicile, population vieillissante dans nos territoires ruraux…)

  • Projet de loi de modernisation de la « santé » voté le 10 avril dernier :

rend obligatoire la création de GHT (groupements hospitaliers de

territoire)= fusion des hôpitaux publics entre eux mais aussi avec le

secteur privé.

  • diminution de l’offre de soins, destruction d’effectifs,

accélération de la privatisation des hôpitaux publics et des déserts

médicaux.

Conséquences au CHIC Alençon/ Mamers :

  • Diminution de la masse salariale:

minimum 30 emplois

  • Économie de 630 000 euros sur le titre 2 (charges à caractère

médical) et sur le titre 3 (Charges à caractère hôtelier et

général)en 2015.

  • Fermetures de 30 lits dont 14 lits de chirurgie
  • Regroupement des différentes spécialités au sein d’un

même service

  • Risque d’augmentation des infections nosocomiales
  • Mise en insécurité des patients de l’ambulatoire par manque

de structures sur le terrain en aval

  • Mobilité des patients au sein des GHT
  • Mobilité des personnels au sein de ces GHT

Etc.

DIRECTIVES DE L'ANAP CONFORTANT LA POLITIQUE DE RÉDUCTION DE L'OFFRE DE SOINS :

Les directives de l’agence :

  • Remettent en cause le classement du CHIC Alençon Mamers comme

Hôpital pivot en se basant sur les difficultés actuelles

du CHIC Alençon Mamers

  • Constatent un manque d’activité des blocs opératoires

mais ne propose pas d’augmentation de l’offre de soins

permettant une optimisation de l’activité chirurgicale

  • Pointent un défaut de codage des actes déjà signalé par

les organisations syndicales

  • Reprennent la Problématique de l’organisation du SAMU

et de la gestion des lits en aval déjà évoquée par

quelques Médecins

Conséquences pour le CHIC Alençon Mamers

  • Pas d’investissement de l’ARS pour sortir l’établissement de cette

situation

  • Fermeture pressentie de salle(s) de blocs anéantissant tout

espoir de développement !

1,7 salle en trop selon l’ANAP

  • Fermeture de 14 lits en chirurgie en janvier 2016 et

fermeture de G2 annoncée.

  • Diminution de personnel au bloc et en chirurgie ?
  • Mauvaise appréciation de la rentabilité réelle du CHIC Alençon Mamers

Oui, la Direction du CHIC Alençon Mamers collabore en bon

élève avec tous ces responsables à la réduction des

moyens du CHIC

Elle s’empresse de mettre en place des mesures à

peine annoncées: alors que la moyenne de RTT

dans les hôpitaux publics est de 15 jours par an,

chez nous….

Elle ne propose aucune alternative

Elle devient de fait coupable de mettre en place la

réduction de l’offre de soins après s’être rendue

responsable du déficit du CHIC

Tout permet de penser qu’après le passage de

l’ANAP et l’empressement de la direction du

CHIC à mettre en place les directives de

l’ARS, La COPERMO arrivera en terrain conquis si le personnel ne réagit pas !!

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgt61
commenter cet article

commentaires