Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 21:09


Mais quelle mouche a bien pu piquer la préfiguratrice de la grande ARS de Normandie et son fidèle adjoint à la
toujours belle chemise blanche ?
Pendant que l’un reste coincé dehors, le 1er octobre dernier, à cause des manifestants qui empêchent de
rentrer les membres de la Commission Spécialisée de l’Offre de Soins (CSOS), Madame Ricomes a bien été
obligée de recevoir une délégation régionale de la CGT, FO et SUD en manifestation ce jour là pour la défense
de l’Hôpital public et le retrait de la Loi Santé.
Lors de cette entrevue, des délégations de L’Aigle, Valognes et Vire ont pu exprimer leur colère.
Deux grandes déclarations de la Directrice de l’Agence :
- c’est de la faute de la démographie médicale s’il y a des problèmes dans les Hôpitaux
- l’ARS n’a jamais annoncé la fermeture de la maternité de l’Aigle, et nous mettons en place une mission
d’appui à partir de la mi octobre.
Ca c’était le 1er octobre !
Cinq jours plus tard c’est un article dans Ouest France qui annonce la mise sous administration provisoire de
l’Hôpital de L’Aigle et l’éviction de son Directeur.
Que lui est-il reproché à ce Directeur ? D’avoir annoncé les difficultés que rencontrait la maternité et les
projets secrets et inavouables de l’ARS pour son hôpital ?
Ne pouvait on attendre les conclusions de la mission d’appui avant cette décision unilatérale, selon le même
processus d’atteinte à la démocratie que le Premier Ministre dans le dossier Parcours Professionnels Carrières
et Rémunérations ?
Non, il fallait sans doute punir Monsieur Riant (le Directeur du CH de L’Aigle) d’avoir trop parlé.
Alors, s’il faut punir les directeurs d’hôpitaux, il y en a au moins un qui mériterait qu’on l’écarte pour ne pas
utiliser les fonds ciblés qui lui sont versés pour la sécurité (en utilisant ces fonds à tout autre chose) ; de
même que ce directeur a (presque) tout le monde à dos (médecins et personnels) sur les questions de
violence dues aux suppressions d’effectifs dans les services de soins à l’EPSM de Caen.
Mais non ce monsieur sert trop les intérêts de l’ARS et du ministère en supprimant les acquis des personnels
et en supprimant des emplois.
Les salariés de la santé ne se laisseront pas faire et endormir quelle que soit la mouche qui les pique.

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgt61
commenter cet article

commentaires