Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 14:33

~~La Commission Départementale Action Sociale et Santé privée CGT de l'Orne exprime son total soutien aux salariés de l'ADAPEI de l'Orne. Cette association, gérant 26 établissements, accueillant plus de 1000 résidents et employant plus de 650 salariés, avait été sommée par l'Agence Régionale de Santé de redresser la barre en mars dernier. Le résultat ne se fait pas attendre : quelques mois plus tard, les salariés manifestent leur ras-le-bol devant les «désorganisations volontaires», les «intimidations», les «menaces», une politique encourageant les «délations» et la «culpabilisation». Convocations, sanctions et délits d'entraves se multiplient, malgré l'intervention de l'Inspection du Travail ! Les patrons répondront bien sûr à leur tour que les erreurs ne proviennent que des travailleurs ou des cadres récemment licenciés ! Les travailleurs qui sont au quotidien auprès des résidents, souffrant de pathologies de plus en plus complexes, n'ont aucune reconnaissance en retour ! Nous exprimons, dans le même temps, notre total soutien aux salariés de l'ANAIS, autre association du social présente dans l'Orne, qui seront également en grève le 1er décembre prochain. Là encore, leur direction générale veut imposer des temps de pauses non rémunérés. Les travailleurs sociaux ne sont pas au pied de machines ! Ils font en sorte depuis des années de prendre leurs maigres pauses de façon à ne pas gêner le résident, et on voudrait les réglementer, les calculer, les décompter ! Encore une fois, le travailleur social ne doit pas être la variable d'ajustement de directions en proie à des difficultés financières (restant à démontrer, d'ailleurs!) ou arc-boutés sur des principes. De plus en plus fréquemment, nous sommes interpellés par des salariés en grande souffrance dans les maisons de retraite, les foyers de vie, les foyers d'hébergements, où on s'aperçoit du non-respect flagrant des directions, et/ou de certains chefs de services, de règles les plus élémentaires de droit du travail et conventionnelles. Les services tutélaires et les foyers de l'enfance du département sont également impactés par des conditions de travail plus que déplorables. Ne parlons pas des salariés du secteur lucratif, la considération éprouvée par leurs dirigeants actionnaires n'est absolument pas leur priorité. Nous demandons à l'ARS de ne pas uniquement intervenir auprès de ces associations, se disant appartenir à l'économie sociale et solidaire, pour mettre en place des regroupements ou de finaliser ces CPOM (Contrats Pluriannuels d'Objectifs et de Moyens), mais également d'être les garants du respect des salariés du secteur social. Nous demandons également au conseil départemental de l'Orne, lui aussi employeur, de leur donner les moyens suffisamment bons pour remplir leurs missions auprès des personnes en souffrance. Notre organisation syndicale départementale appelle l'ensemble des salariés de notre secteur professionnel, les familles des usagers et les citoyens à soutenir les travailleurs sociaux de l'Orne dans leurs luttes actuelles et à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgt61
commenter cet article

commentaires