Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 14:21

Le Conseil Régional de Normandie présidé par Hervé MORIN vient de décider la fermeture de neuf écoles d’infirmiers et d‘aides-soignants en Normandie. Seraient concernées les villes suivantes : Caen (EPSM), Falaise, Honfleur, Vire, Avranches (Polyclinique de la Baie), Coutances, Alençon, Argentan, Bernay et le Havre (institut privé).

 

A en croire le conseil régional, il y aurait trop de diplômés par rapport aux débouchés. Il est vrai que quand on décide de supprimer 22 000 postes dans la Fonction Publique Hospitalière, ça réduit d’autant les offres d’emplois. En la matière, M. MORIN n’est pas en manque d’idées, lui qui en 2014, réclamant un plan d’économies de 80 milliards d’euros dans la Fonction Publique, déclarait : "si on augmente le travail dans la fonction publique, on aura moins besoin de fonctionnaires". Et de préconiser le passage aux 39 heures payés 35…

 

Pourtant, l’hôpital public souffre aujourd’hui d’un sous-effectif chronique qui amène les agents à sacrifier leurs congés, à accepter des horaires de plus en plus démentiels, à réduire le soin à sa dimension technique au détriment de la relation humaine. Géré telle une entreprise, l’hôpital est devenu une machine infernale qui broie les personnels les conduisant à l’épuisement physique et psychique voire au suicide.

 

Cette réalité là, M. MORIN n’en a cure. Sa décision s’inscrit ainsi pleinement dans le cadre de la Loi Santé qui vise à un « redimensionnement majeur des capacités hospitalières » par le biais des groupements hospitaliers de territoire (GHT). C’est cette politique qui a conduit à la fermeture de la maternité de Falaise. C’est cette même politique qui organise la fermeture des IFSI et IFAS.

 

Les syndicats CGT des hôpitaux du département, réunis au sein de l’USD, exigent le maintien de toutes ces écoles dont la qualité de l’enseignement, notamment en raison de leur dimension à taille humaine, est reconnue et qui sont pourvoyeuses d’emplois pour les jeunes de la région.

Nous nous tenons prêts, auprès des élèves et des personnels, dans l’unité la plus large, à mener la nécessaire lutte collective qui seule pourra avoir raison de cette décision politique.

 

Nous appelons tous les élèves et tous les personnels à se joindre massivement aux différentes actions qui seront organisées le 8 novembre prochain à l’appel de nombreuses organisations syndicales et professionnelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgt61
commenter cet article

commentaires