Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 10:18

Depuis vendredi 13 juillet 2012, Les Sources n'ont plus de pensionnaires. Les quatre sites flériens (1), spécialisés dans l'accueil temporaire de jeunes âgés de 12 à 19 ans en proie à de très grandes difficultés, font l'objet d'une fermeture par arrêté préfectoral jusqu'au 31 août prochain. Une décision« immédiate et à titre conservatoire »prise en raison de « la situation dégradée de la protection des mineurs », mentionne Blandine Grimaldi, directrice départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Les 2 et 3 juillet, la structure médico-sociale flérienne avait reçu la visite d'une mission de contrôle départementale, « suite à des signalements portés à la connaissance des services du Conseil général et des services de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ)». Cet audit a confirmé« des dysfonctionnements et des incidents suffisamment graves ». Les Sources « étaient en sous-activité sur certains sites et débordé par certaines prises en charge de mineurs ». Il est reproché à l'établissement « beaucoup d'infractions pénales en cours et un défaut d'encadrement ». Il y a une quinzaine de jours, ses responsables «visiblement un peu dépassés ont demandé aux autorités administratives de trouver des solutions à 12 de leurs jeunes ».

49 salariés sans travail

Les derniers pensionnaires ont été transférés dans d'autres unités en fin de semaine, « avec le soutien d'un psychologue de l'Aide sociale à l'enfancequi leur a expliqué les raisons de cette réorientation », poursuit Blandine Grimaldi. La direction de l'association sarthoise Montjoie (gestionnaire de l'établissement flérien) doit désormais « apporter des réponses à l'audit et revoir les projets de ses services ainsi que son encadrement ».

Une situation que déplore Jean-Luc Bombled, délégué syndical CGT et secrétaire du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). « Cette fermeture administrative, c'est du jamais vu à Montjoie. Nous alertons la direction depuis septembre sur le fait que les conditions d'encadrement se dégradent. Les salariés en étaient les premiers effarés ». Le responsable syndical s'inquiète de l'avenir des 49 personnes travaillant dans les quatre foyers et les bureaux. Leur activité est naturellement suspendue. « Un comité d'établissement extraordinaire se tient lundi après-midi ».Dans l'immédiat, la direction de Montjoie devrait proposer à ses salariés flériens « de la prise de congés ou du chômage partiel ». Dans un communiqué transmis hier à 17h30, celle-ci ne se prononce pas sur la situation mais dit penser « bien évidemment aux enfants, à leurs familles et aux salariés ».

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgt61 - dans Action Sociale
commenter cet article

commentaires