Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 18:15

jeudi 10 décembre : grève dans tous les établissements de l’Orne.

La mobilisation et la détermination des salariés a permis que le projet des syndicats employeurs ne soit pas signé en juin dernier.

 

Nouvelles propositions patronales = Nouvelle provocation

 

Pour conserver notre convention, MOBILISONS-NOUS.

 

Manifestation Départementale à 8H30

 

Où ? au siège de l’ANAIS (32 rue Eiffel) à Alençon

Pourquoi ? le Directeur Général de l’ANAIS est un représentant des syndicats patronaux (FEGAPEI)

ET

 

Etes-vous prêt à travailler PLUS pour gagner MOINS ?

Etes-vous prêt à ce que votre diplôme soit bradé ?

Etes-vous prêt à accepter l’individualisation des salaires ?

Etes-vous prêt à être sacrifié au nom de la concurrence entre établissements (20000 doivent disparaître) ?

Etes-vous prêt à devenir des salariés qui souffrent dans leur travail comme à France Télécom et ailleurs ?

 

 

Principales destructions :

 

Le projet employeur est une NOUVELLE convention, il ne prévoit aucune « survivance de l’ancien texte ».

 

 

 

- Fin du caractère National de la CCN 66 :

Chaque employeur pourra appliquer au minima la convention, les négociations se feront entreprise par entreprise (augmentation du salaire suivant le département, congés supplémentaires…) ceci créera des disparités entre entreprises et aussi entre salariés.

- Création de filières qui mettent :

FIN aux annexes qui sont le SOCLE de la convention (rémunération, congés, durée du travail…)

FIN des diplômes et des métiers : embauche de salariés sans qualification.

 

- Introduction du salaire au mérite : individualisation du salaire (part variable) avec des critères classant (compétences, responsabilités…) qui en décidera et dans quelles conditions ?

 

- Suppression des congés d’ancienneté : Ceci est un déni de l’usure professionnelle.

 

- Suppression des congés trimestriels : remplacés par 5 jours pour tous à dates FIXEES par l’employeur. Rien de plus, ces 5 jours sont à la place des congés d’ancienneté, ils seront acquis au bout de deux ans dans l’association.

 

- Suppression de la rémunération des 3 jours de carences en cas d’arrêt maladie,

 

- Diminution du déroulement de carrière (1% par an sur 30 ans)

Perte de salaire sur une carrière pour l’éducateur spécialisé : environ 83 000 euros brut

Perte de salaire sur une carrière pour l’agent de service : environ 7 300 euros brut

Seule contrepartie pour les salariés, une revalorisation des débuts de carrière de 10%.

Pour les cadres, augmentation dés le début de carrière d’environ 400 euros brut par mois, ce qui fait sur une carrière : environ 232 000 euros brut en plus.

 

- Remise en cause des 35 heures et augmentation de la durée du travail avec un « forfait jour ».

 

Ces exemples ne sont qu’une partie du projet patronal, la liste des remises en cause de nos garanties collectives du travail est encore longue.

 

 

ENSEMBLE, refusons les propositions employeurs qui ont pour but de réduire le coût du travail mais qui auront comme conséquences d'appauvrir la qualité de l’accompagnement auprès des usagers.

Partager cet article

Repost 0
Published by ussocgt - dans Manifestations
commenter cet article

commentaires