Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • Bulletin de l'Union Santé Départemental CGT de l'Orne
  • : Reflets de la dynamique syndicale C.G.T. de la Santé et de l'Action Sociale de l'Orne
  • Contact

Recherche

14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 17:12

Les juges présentent leurs vœux

aux syndicats :

« Have a Good Year !... »

La récente condamnation à 8 mois de prison ferme et 5 années de mise à l’épreuve de militants CGT est un pas supplémentaire franchi par les pouvoirs publics dans leur entreprise de casse des organisations sociales de notre pays ! La guerre est donc déclarée ?

Le MEDEF crie à l’insupportable et inadmissible violence physique (des salarié-e-s syndicalistes ont séquestré un patron….). Tiens donc ! Parce qu’un patron qui supprime des emplois, envoie au chômage des salarié-e-s, plonge dans la précarité des familles, tout ça pour une optimisation des bénéfices attendus par des actionnaires, voilà qui n’est pas, absolument pas de la violence physique ? Ni même une violence psychique ? Encore moins une violence sociale?....

Est-il nécessaire de rappeler que derrière tout cela, il y a une logique : celle d’un capitalisme outrancier qui veut s’affranchir de toutes règles, de toute morale, dans l’expression la plus brutale d’une lutte de classes dont certains tentent de nous persuader qu’elle appartient à un passé révolu ! La loi du plus fort (du plus riche ?) deviendrait alors la meilleure…et toutes contestations, revendications se verraient enterrées avant même d’avoir pu exister, au seul motif que l’économie (la fameuse loi du marché) est la seule vérité qui vaille…. Gandrange, Air France, Good Year, General Electric, etc. etc., c’est toujours les mêmes qu’on bat…..les salarié-e-s qu’on abat !

Et la santé publique, dans tout ça ?

Soyons sûr-e-s que le régime qui nous attend ne sera qu’un pâle copié/collé de ce qui se passe ailleurs, sur le marché du travail. Et la loi Santé ne réserve rien de mieux qu’une médecine à deux vitesses, une précarisation des emplois, une casse du statut de la fonction publique, une dégradation de la cohésion sociale. Aucune fonction publique ne sera épargnée !

L’état d’urgence est bien utile lorsqu’il s’agit de faire taire la contestation sociale ! S’il y a urgence, c’est bien de remettre au centre de nos préoccupations la défense d’un service public de santé de qualité, qui passe par des moyens financiers à la hauteur des besoins, un dégel et une augmentation du point d’indice…Autant de mesures qui sont à l’opposé de la marchandisation de la santé voulue par la toujours fameuse loi du marché !

Ne tombons pas dans le piège tendu par le capitalisme

qui nous somme de dépenser plutôt que de penser !

Rendez-vous est pris, le 26 janvier prochain, pour un mouvement de grève dans toutes les fonctions publiques ! Nous vous tiendrons informé-e-s très prochainement des moyens d’actions prévus.

Partager cet article

Repost 0
Published by usdcgt61
commenter cet article

commentaires